New York : NullitĂ© SpĂ©ciale - commentaires New York : Nullité Spéciale 2015-06-17T11:57:06Z https://www.merlanfrit.net/New-York-Nullite-Speciale#comment5520 2015-06-17T11:57:06Z <p>Inutile dans le sens (ça reste mon avis ^^ ) que le problème n'est pas comment cette série perçoit le jeu vidéo et véhicule une image, le problème c'est la série elle-même, si problème il y a.</p> <p>Si la série traitait de tous ses sujets de façon crédible, sauf exception faite du jeu vidéo, oui là il y aurait quelque chose à soulever. Mais c'est de base que ce genre de séries manquent de crédibilité.</p> <p>C'est un peu (j'insiste sur le <i>un peu</i>) comme quand les joueurs se déchaînent sur Christophe Lambert ou Laure Manaudou pour un tweet léger et sans conséquence, personnes qui n'ont aucune légitimité pour critiquer le jeu vidéo ; on leur accorde alors une importance qu'ils n'ont pas.</p> <p>Mais en dehors de ça j'aime beaucoup ce dossier. Je ne connaissais pratiquement aucun des problèmes, sauf de loin. Ça dessine les contours.</p> New York : Nullité Spéciale 2015-06-16T09:52:00Z https://www.merlanfrit.net/New-York-Nullite-Speciale#comment5517 2015-06-16T09:52:00Z <p>Inutile ? Bien évidemment que non, nous commentons et partageons.</p> <p>Mais ne peut-on pas extrapoler et tenter d'affirmer que la vision du 'monde extérieur' est presque toujours la même (quel que soit le thème abordé) ?</p> <p>Allez, j'ose : le GamerGate n'est-il pas indéniablement lié à ce 'monde extérieur' ?</p> New York : Nullité Spéciale 2015-06-16T09:39:58Z https://www.merlanfrit.net/New-York-Nullite-Speciale#comment5516 2015-06-16T09:39:58Z <p>Inutile ? Je ne pense pas. Après tout, le but de l'article n'était pas de pointer du doigt une série qui n'est pas connue pour sa finesse, mais de se pencher sur la manière dont le "monde extérieur" réagissait au GamerGate. Il était prévisible que le sujet soit bâclé, j'en suis conscient. Je suis également conscient qu'il n'y a pas de "mauvais traitement de faveur" en ce qui concerne le jeu vidéo, que les autres sujets sont tout aussi bâclés, et que de toute façon, une autre série télé ne se serait pas mieux débrouillée. Cela dit, prévisible ou pas, cet épisode a été monté, diffusé, et il a causé quelques remous. De plus, je le trouve symptômatique de l'évolution de la critique "extérieure". Donc ça allait forcément m'intéresser.</p> New York : Nullité Spéciale 2015-06-15T15:54:17Z https://www.merlanfrit.net/New-York-Nullite-Speciale#comment5515 2015-06-15T15:54:17Z <blockquote class="spip"> <p>Maintenant soyons réalistes, c'est la même chose pour tout ce qui est abordé dans ces séries. la technologie, la science, ... On te balance des concepts sans vraiment les maitriser, juste parce que ça sert le récit. Y compris quand cela constitue le cœur même d'une série. C'est de l'apparat, du chiqué, du clinquant pour que le téléspectateur moyen ait accès à un dépaysement "qui fait vrai"</p> </blockquote> <p>C'est un peu pour ça que cet article me semble inutile. Ces séries sont basées sur du suspense facile et léger, on y traite d'un peu tout n'importe comment par simple souci de diversité dramatique, y'a rien de crédible (comme dans la majorité des jeux vidéo, d'ailleurs). Pourquoi alors la pointer du doigt dès qu'elle touche à un sujet plutôt qu'à un autre ?</p> <p>Je ne crois même pas que ces séries cherchent à faire vrai, elles se basent sur un thème dont elles ignorent tout et extrapolent pour le plaisir du divertissement immédiat. Ça commence par le physique des acteurs, tous en forme, tous physiquement au-dessus de la moyenne, avec un gros et un vieux dans un coin pour faire illusion un minimum.</p> <p>À partir de là, si des téléspectateurs prennent le propos au sérieux, c'est un malentendu.</p> New York : Nullité Spéciale 2015-06-15T09:04:25Z https://www.merlanfrit.net/New-York-Nullite-Speciale#comment5514 2015-06-15T09:04:25Z <p>New York Unité Spé-quoi ? <br />Je cherche l'aspect "élévateur" de ce genre de séries ... c'est comme si les composantes de la Moyenne avaient décrété qu'elles allaient toutes être parfaitement performantes extrêmement élitistes.</p> <p>Est-ce réellement 'dans cette direction' qu'il faut chercher une analyse ?</p> <p>En fait, le blocage inter-générationnel que nous vivons sur les jeux vidéos, nous l'avons vécu en rapport au cinéma, à la musique, aux religions, aux autres. Les autres et je. Les autres et le jeu. Ce 'jeu' ne nous permet qu'une seule chose : nous découvrir en tant qu'humain. Je'u' me découvre. Dis-moi à quoi tu joues et je te dirais qui tu es.</p> <p>Et que penser du jeu politique ? du jeu de la vie ? du jeu de mots ? pourquoi tant de gens se dé-responsabilisent et cherchent chez autrui la cause de leur maux ? Si je n'arrive pas à me critiquer plus que mon voisin, c'est que j'ai encore plein de choses à apprendre.</p> <p>note perso : ce monde est bête, idiot, incompétent, voué à l'échec, et les gens passent trop de temps à souffrir pour essayer d'épater quelqu'un qu'ils n'aiment de toute façon pas. Le GamerGate n'est en fait qu'un KindergartenGate révélateur d'un certain déclin, inné à tout ce qui compose ce futile Univers. #entropieDuJoueurDeCompétition.</p> New York : Nullité Spéciale 2015-06-14T07:17:35Z https://www.merlanfrit.net/New-York-Nullite-Speciale#comment5506 2015-06-14T07:17:35Z <p>Excellent article. J'avais eu la <i>chance</i> (hum) de voir cet épisode sans savoir à quoi m'attendre puisqu'il m'arrive de regarder ces séries, d'ordinaire plutôt bien faites au demeurant. Et comme la plupart de ceux qui ont un jour tenu une manette, j'hésitais entre pleurer de rage que notre média préféré soit une fois de plus si mal traité, et de rire devant l'enchainement de clichés non maitrisés et la morale famélique que l'épisode véhicule. J'ai opté pour m'en foutre, au final, parce que ce n'est ni la première fois, ni la dernière, et que rien de ce que je pourrais faire n'y changera quoique ce soit.</p> <p>Au passage, les épisodes que tu cites ne sont pas les seuls à aborder le jeu vidéo sous son angle le plus caricatural. Je me souviens d'un épisode d'SVU où une petite fille s'enfuit du cocon familial parce que sa mère et son compagnon sont tous deux complètement schtarbés, obnubilés par un MMO (ou un second-life-like, j'avoue avoir quelque peu occulté ce truc de ma mémoire) au point d'en perdre tout sens commun et de penser que la fillette est un clone maléfique. Accessoirement, les deux compères sont des obèses crasseux, pourquoi se priver ?</p> <p>Et c'est pareil pour toutes les séries américaines (j'imagine françaises également, même si je n'y connais rien). NCIS a tenté plusieurs fois le même pari avec plus ou moins de succès, même si ici les stéréotypes sont contrebalancés par le personnage de McGee, elfe-noir notable mais bon agent sur le terrain. Ca reste très superficiel, et on retrouve tout de même les vieux poncifs.</p> <p>Ces traitements, je trouve difficile de les cantonner uniquement à une méconnaissance. Ça joue bien sûr, mais j'y vois surtout un gros fond de malice, et une résurgence de leurs préjugés de la part des auteurs. En plus, bien sûr, de vouloir donner au spectateur ce qu'il s'attend à voir sur le Jeu Vidéo.</p> <p>« On retombe dans le vieux schéma hérité des années 90, voire 80, qui consiste à expliquer le jeu vidéo à des gens qui n'y connaissent rien »</p> <p>Maintenant soyons réalistes, <strong>c'est la même chose pour tout ce qui est abordé dans ces séries</strong>. la technologie, la science, ... On te balance des concepts sans vraiment les maitriser, juste parce que ça sert le récit. Y compris quand cela constitue le cœur même d'une série : Comme je dis souvent, en tant que "scientifique" (c'est un bien grand mot) je suis toujours épaté de voir comment les spécialistes de CSI ou NCIS, qui utilisent le même matériel que moi (à noter que le leur a souvent 10 ans de retard sur la recherche française déjà pas toujours à la pointe), en arrivent à te sortir des résultats si précis, si rapidement (le mec te sort des résultats de chromatographie gazeuse en 10s après injection, mais bien sûr...), et en tirent des conclusions fermes. <br />J'imagine que je rigolerais tout autant si j'étais architecte, avocat, ingénieur robotique ou toute autre profession qui a eu un jour les honneurs d'une diffusion en prime-time.</p> <p>C'est de l'apparat, du chiqué, du clinquant pour que le téléspectateur moyen ait accès à un dépaysement "qui fait vrai" sans se poser trop de question sur le réalisme de la chose. C'est dommage, mais pas vraiment dommageable. Sauf quand, comme dans ce que tu racontes sur le GG, cela rejaillit sur les acteurs réels de la problématique.</p>