Pride & Prejudice & Dark Souls - commentaires Pride & Prejudice & Dark Souls 2011-11-30T08:19:49Z http://www.merlanfrit.net/Pride-Prejudice-Dark-Souls#comment286 2011-11-30T08:19:49Z <p>Ah Margaret, chère vieille lady ! Comme le notait en cryptogrammes dans son testament le duc de Leet, ce grand occultiste, maître de l'ordre maçonnique du Pââd : L2Pn00b.</p> Pride & Prejudice & Dark Souls 2011-11-29T19:07:53Z http://www.merlanfrit.net/Pride-Prejudice-Dark-Souls#comment282 2011-11-29T19:07:53Z <p>Votre grand-tante Margaret de Londres, a également couché quelques confidences sur le sujet dans son journal intime : <a href="http://www.gamasutra.com/view/feature/6558/five_minutes_of_demons_souls.php" class="spip_url spip_out" rel="nofollow external">http://www.gamasutra.com/view/featu...</a></p> Pride & Prejudice & Dark Souls 2011-11-24T13:37:10Z http://www.merlanfrit.net/Pride-Prejudice-Dark-Souls#comment248 2011-11-24T13:37:10Z <p>Douce Priscilla, <br />J'ai été très touchée par vos précédents courriers et je regrette encore tristement votre absence à mon mariage. Vous auriez dû me voir, portant le blanc comme au premier jour de mon adolescence, dévalant les plaines herbeuses de Enroth, heureuse, ma mère à mon bras, rayonnante de cette joie que seules les mères savent communiquer. Elle vit avec nous désormais, à Elder Scrolls ; nous avons été obligé de vendre notre demeure à la mort de père. <br />Je suis heureuse de voir que vous vivez toujours comme il faut : avec passion et avec légèreté. Vous êtes fait d'un autre bois que le mien et c'est sans doute pour cela que je vous aime. Vous n'eûtes pas été ma cousine que j'aurais forcé mes parents à vous adopter pour que nous puissions partager comme nous le faisons aujourd'hui.</p> <p>Je suis heureuse, ici à Elder Scrolls et le comte et moi nous entendons bien. Il est si amusant de voir comment les hommes sont aussi doués que les femmes pour masquer leurs défauts ! Nous avons le maquillage mais ils ont les apparats du soldat ou du chasseur. Bien évidemment, la liesse du mariage passée, j'ai découvert un homme légèrement différent et empreint d'une certaine lourdeur d'esprit qui ne fait que me rappeler notre différence d'âge. <br />Parfois — mais cela ne dure qu'un instant, ne vous souciez pas de moi ma chère — je pense à ce que j'aurais pu vivre avec votre moitié et je ne regrette rien car je sais que vous êtes faits l'un pour l'autre. Moi, j'ai besoin d'être aimée, d'être regardée. Quel narcissisme ! Je me rends compte de ma faiblesse d'esprit en écrivant ici ces quelques pensées secrètes.</p> <p>Je vous embrasse et j'espère vous voir le plus vite possible à Elder Scrolls, il y a quantité de rencontres à faire et d'histoires à écouter !</p> <p>Bien à vous,</p> <p>Amélia.</p> Pride & Prejudice & Dark Souls 2011-11-24T11:34:47Z http://www.merlanfrit.net/Pride-Prejudice-Dark-Souls#comment246 2011-11-24T11:34:47Z <p>Ma bien chère cousine,</p> <p>ici, à New Londo, la saison bat son plein. C'est une véritable invasion, tous les jeunes hommes à la mode sont assemblés et chassent hardiment les mots d'esprit. Je m'amuse comme une petite folle dans ma nouvelle robe lacée d'or, mais cela ne m'empêche pas de penser à ma bien aimée cousine. Vous étiez bien pâle la dernière fois que je vous ai vue, pensive sur votre ouvrage, peinant à vous réchauffer dans le vieux manoir de Firelink.</p> <p>J'espère que l'air des montagnes vous fait du bien, je connais votre santé fragile et votre sensibilité si fine qu'elle se brise devant le moindre obstacle. Vous me connaissez, je suis malheureusement dénuée de cette profondeur qui fait tout votre charme de jeune fille sérieuse, et c'est bête, je ne peux pas m'empêcher de prendre du bon temps. J'espère que votre gravité ne jugera pas mal de ma vivacité. Après tout quelques jeunes hommes assez distingués ont eu l'air de ne pas la trouver trop déplaisante.</p> <p>Vous souvenez-vous du jeune Dark Souls, ce jeune gentleman dont vous estimiez l'amitié cet automne ? Figurez-vous que je l'ai rencontré au bal de Lord Ornstein. Je me suis empressé de lui demander s'il avait des nouvelles de vous, mais il a eu l'air de vouloir éviter le sujet. J'ai d'abord cru qu'il agissait par délicatesse, n'osant ouvrir son âme à une parfaite inconnue, et qu'il comptait parmi vos conquêtes, un amoureux délaissé de plus que vous auriez laissé brisé parce qu'il ne vous valait pas. Cherchant à le consoler d'une perte si irréparable, je n'ai pas insisté sur la question. Votre Priscilla apprend les usages du monde, voyez-vous cela. Nous avons parlé d'autre chose, des heures durant, joutant verbalement tandis que le bal se poursuivait. A ma grande surprise, j'ai compris qu'il n'avait d'yeux que pour moi, moi la pauvre, l'ingénue Priscilla. Certes, j'ai retrouvé ce caractère cassant que vous lui reprochiez tant, ces emportements, cette fougue qui ne correspondait pas à votre sensibilité exacerbée. Mais je suis fait d'un autre bois, si je n'ai pas la finesse de votre esprit, je sais ce que je veux.</p> <p>Je l'ai souvent recroisé, à Anor Londo ou chez le duc de Seath, et à mesure que j'ai appris à le connaître, que je me suis renseigné sur ses goûts particuliers auprès de Sir Epicnamebro, je n'en ai que plus apprécié ses petites attentions, les cadeaux qu'il me faisait pour se faire pardonner des piques plus attendrissantes que méchantes. Qui aime bien châtie bien.</p> <p>Le temps presse, je dois conclure cette trop longue missive. Il m'attend pour m'emmener chez ses parents à Kiln of the First Flame. Vous n'allez pas y croire, nous sommes fiancés, et bientôt nous allons nous marier. La petite Priscilla, si légère, si inconséquente, épouser un si grave et si important homme ? Je suis sûr que vous en seriez bouleversée si vous ne pensiez pas à de plus importantes choses, là haut sur vos montagnes.</p> <p>Souhaitez-moi bonne chance. J'espère sincèrement que vous allez vous remettre des noires idées qui pèsent sur votre sante. Lorsque nous nous reverrons — et vous viendrez nous voir, n'est-ce pas, on dit que la demeure familiale des Souls est tellement romantique ? — je serais une femme mariée, mais je resterais à jamais votre dévouée,</p> <p>Priscilla</p> <p>PS : le comte de Skyrim m'a demandé de vos nouvelles, ce brave vieux gentleman est toujours aussi épais, il tousse entre chaque phrase, mais on dit qu'il est riche à millions. Je suis certaine qu'il n'est pas insensible à vos mérites, comme je vous envie.</p>