Apr├Ęs la pilule - commentaires Après la pilule 2015-06-04T22:40:29Z http://www.merlanfrit.net/Apres-la-pilule#comment5479 2015-06-04T22:40:29Z <p>Bonjour,</p> <p>je suis ancien joueur, j'ai été pris d'une intense passion pour les jeux vidéos à une époque où la production et la diffusion était pour le moins limitée en comparaison de ce qui se passe aujourd'hui (c'était disons entre 1985 et 1995), de sorte que le terme de communauté pouvait avoir un sens dans la mesure où le peu de titre et de plateformes différentes reliait forcément les joueurs entre eux de par leurs expériences communes. Et comme de juste, c'est au moment où la chose était la plus évidente qu'elle était le moins revendiquée.</p> <p>Aujourd'hui il me semble que le terme de "communauté" ne peut s'appliquer qu'à des adeptes d'un type de jeu particulier qui partage la marque cognitive du gameplay ainsi que le jargon qui l'accompagne. En effet, qu'est-ce que peuvent bien avoir à se dire des personnes qui, l'une s'immerge dans World Of Warcraft, l'autre s'investit sérieusement dans star craft 2, ou encore un monomaniaque du frag en ligne façon call of duty ou battle field, un rétro gamer attaché viscéralement aux franchises nintendo etc. bref, je caricature peut-être mais, j'ai l'impression qu'à part le type de jeux auxquels les gens jouent pour passer le temps dans les transports en commun, il n'y a pas grand chose de fédérateur dans ce qu'est devenu ce que vous qualifiez communauté, et que, pour ma part, vous l'aurez compris, j'appréhende plus comme un agrégat d'amateurs consommateurs tout à fait disparates, à l'image, au reste, de ce que deviennent les sociétés occidentales où les valeurs communes, le sens communs se réduit à peau de chagrin à la faveur d'une espèce d'impératif de spécialisation pour se montrer compétitif jusque dans les loisirs les plus anodins, tout comme des technologies qui optimisent les rapprochements sur le plus petit dénominateur commun.</p> <p>peut-être que l'idée d'une communauté d'expérience vidéoludique s'applique le mieux aux "casuals" finalement, à ceux qui se contentent de picorer de ci de là, et qui ont sans doute tendance à se retrouver sur les mêmes titres. Quand les "hardcore" n'ont en commun que l'intensité de l'investissement.</p> <p>mais au delà de mon scepticisme quant à cette idée de communauté de joueurs, j'aurais aimé recueillir le témoignage de personnes qui gravitent autour de merlantfrit : où trouvez-vous le temps pour mêler vie professionnelle, vie de famille, se ménager du temps de lecture, rediger des pavés érudits ET jouer à des jeux vidéos qui, mine de rien, me semblent être plus nombreux donc, mais aussi, en moyenne plus complexes et chronophages en comparaison de ce que j'ai connu.</p> Après la pilule 2015-06-04T14:28:57Z http://www.merlanfrit.net/Apres-la-pilule#comment5478 2015-06-04T14:28:57Z <p>À lire tout le dossier, ma première réaction c'est l'incompréhension (je m'explique). Je me suis jamais vraiment considéré comme un <i>gamer</i>, mais j'ai toujours trouvé que c'était une mauvaise foi et un défouloir utile pour des gens qui ne connaissent pas le jeu vidéo de l'attaquer (peu importe le prétexte, ils sont tous bons et quand bien même la question posée est légitime, elle est pervertie par une pétition de principe à l'encontre du jeu vidéo). Merci pour le décryptage fourni par ce dossier, d'ailleurs. <br />Mon incompréhension vient du fait que toute choquante que soit la (re)découverte de la philosophie d'une partie des joueurs (on aurait, au reste, pu ne pas supposer que les joueurs aient toujours formé un ensemble homogène), pourquoi déserter le terrain ? Mon réflexe quand je vois les réactions des figures de proue du mouvement <i>GamerGate</i>, c'est de me revendiquer <i>gamer</i>, de faire entendre des voix divergentes de celles qui crient le plus fort, bref, d'occuper le terrain. Se désolidariser du terme, ne plus l'assumer à cause de cette fraction de ce groupe, c'est à coup sûr s'assurer qu'il ne recouvre plus que ladite fraction.</p> Après la pilule 2015-06-04T10:53:54Z http://www.merlanfrit.net/Apres-la-pilule#comment5477 2015-06-04T10:53:54Z <p>Content de te relire sur le sujet, car je me retrouve totalement dans le chemin intellectuel que tu décris. Je tique un peu sur la façon dont tu dépeins la condamnation des excès des gamers par la presse JV. Tu la décris comme quasi-unanime, moi j'ai plutôt l'impression qu'elle est plutôt le fait de certains organes emblématiques. Mais avec pas mal d'autres qui préfèrent ne pas se mouiller ou qui vont dans le sens du vent. Mais je parle aussi en gardant en tête le milieux français, je suppose que tu te place plus sur la presse anglo-saxonne.</p> Après la pilule 2015-06-04T09:46:12Z http://www.merlanfrit.net/Apres-la-pilule#comment5476 2015-06-04T09:46:12Z <p>Corrigé, merci.</p> Après la pilule 2015-06-04T08:49:49Z http://www.merlanfrit.net/Apres-la-pilule#comment5475 2015-06-04T08:49:49Z <p>Bon ben j'aime toujours autant lire ta prose ... Si je prend (je crois pour la première fois) ma plume virtuel pour laisser un mot ici, ce n'est malheureusement pas pour faire avancer la discussion.</p> <p>Mais pour remonter une faute de typo ici : "Je me disais donc que si des acteurs aussi importants du monde du jeu vidéo se retournaient se retournaient aussi ouvertement contre une partie de leur audience," Il me semble qu'il y a une fois de trop 'se retournaient'.</p> <p>Voila, commentaire bien entendu supprimable dés que devenu inutile (Mais continue à écrire des trucs aussi bien, j'aime beaucoup lire tes articles fleuves ! )</p>