RĂ©volution mitigĂ©e - commentaires Révolution mitigée 2013-10-26T09:34:14Z http://www.merlanfrit.net/Revolution-mitigee#comment3508 2013-10-26T09:34:14Z <p>Du coup, en peaufinant la formule et en gommant certains défaut, on pourrait avoir quelque-chose d'intéressant. Peut-être aussi en ajoutant quelques mécaniques supplémentaires, s'il y'a des temps morts.</p> <p>Un jeu qui emprunterai quelques mécaniques de <i>Mount & Blade</i>, <i>Total War</i> ou <i>Kenshi</i> avec un aspect politique abouti et évolutif, ce serait quand même le panard. Déjà, quand on pense à tous les jeux à factions (<i>Clear Sky</i>, <i>Fallout NV</i>, <i>Skyrim</i>...) terriblement frustrants de par l'impossibilité de monter sa propre compagnie, je me dit que ce serait dommage de pousser le concept aux oubliettes pour quelques essais infructueux. Et bien sûr les jeux de gestion-stratégie imposent souvent leur idéologie plutôt que de choisir/construire la sienne, même dans les derniers <i>Might & Magic</i> ou <i>Spellforce</i> il me semble qu'on joue des persos prédéfinis malgré la composante RPG.</p> <p>Mais bon, la politique fait peur, et le jeu-vidéo n'est pas fait pour traiter des sujets sérieux, n'est-ce pas ? En espèrant que des initiatives à succès comme <i>Papers, please</i> changent doucement les mentalités.</p> Révolution mitigée 2013-10-24T21:43:52Z http://www.merlanfrit.net/Revolution-mitigee#comment3504 2013-10-24T21:43:52Z <p>Un p'tit com' pour saluer ce très bon article sur ce pas si très bon jeu que ça mais ma foi, son fond d'originalité fait que je ne regrette pas d'y avoir joué. La redondance des longues journées vides d'événements est un facteur mortel pour le fun, cependant je lui trouve un côté terriblement réaliste. Le coup d'état que prépare le joueur est lent, se fait à la fois en surface et en profondeur. On envoie le démarcheur syndicaliste faire signer sa pétition auprès du quidam pendant qu'une petite frappe règle son compte au larron du camp d'en face qui s'était amusé à faire un discours flamboyant sur mes plates-bandes la veille, puis on se met en veille un jour le temps que l'émotion des événements retombe... Et les moyens vont crescendo avec l'ascention du héros.</p> <p>Hélas, je ressors au final avec l'amère sensation de jouer à un jeu plateau de hasard. Le reboot des opinions de quartier tous les trois jours a de quoi faire arracher des cheveux tant il fout en l'air la stratégie du joueur.</p>