Greenlight ou le rêve américain - commentaires Greenlight ou le rêve américain 2012-09-18T01:03:16Z http://www.merlanfrit.net/Greenlight-ou-le-reve-americain#comment1349 2012-09-18T01:03:16Z <p>Personnellement je trouve en soi initiative louable de voir apparaitre le Steam Greenlight : je me place en tant que mec vivant évidemment en Europe ou les 100 dollars même pour un ado ne sont pas une si grande barrière que ça ( quoique l'argumentaire des développeurs des pays émergents je le trouve un peu trop simpliste : en effet cela constitue une barrière déjà en soi d'être un développeur indépendant au brésil par exemple ...) . <br />Et j'avoue que la première fois que j'ai entendu parler de Greenlight , j'avoue avoir pensé " tiens je pourrais proposer mes idées moi aussi , qui sait ? si c'est le vote des clients Steam je pourrais peut être séduire un public ... " et rien que pour ça , rendre la frontière entre l'alpha et l'oméga du milieu du jeu vidéo "friable" , rendre le public moins spectateur du milieu est déjà une évolution notable ... le fait d'avoir un semblant d' influence sur l'offre proposé actuelle sortant du classique fps, sport .. est à mon sens un bon test pour savoir si finalement le média est assez mature pour être considéré comme un art ... ou au moins un média culturel ... ou peut être cela n'est juste qu'une tentative de capter le public de kickstarter et/ou se faire de la publicité à bon compte ... voire attirer de doux rêveurs comme moi et finalement se faire un peu de beurre sur eux ( même si il est dit que l'argent est reversé , à un moment donné l'argent est sur leurs compte donc allez savoir les manips financières liée aux grandes entreprises ...)</p> <p>La question du "paywall" est à mon sens une tentative "d'ouvrir" encore plus aux joueurs ou tout du moins aux développeurs non professionnelles le processing de création d'un jeu sans pourtant passer par des conditions qui serais beaucoup plus lourde pour les développeurs ( même une démo prend du temps à réaliser) et pour valve ( qui devrais du coup analyser au cas par cas des millions de cas ...) . je vois ça comme l'étape suivante aux divers et nombreux mods qui ont fini par être commercialisés par valve .. alors certes je suis d'accord c'est certainement pas la meilleure façon de faire présenter son idée mais combien ont perdus des heures à développer leurs idées dans leur coin et surtout le faire connaître ? combien aurais aimé avoir ce coup de pouce temporel ( chose inachetable au demeurant )</p> <p>Je vois pas ça comme une initiative pour faciliter la vie des développeurs indés mais plus comme une rationalisation des idées : d'une certaine façon valve financera les idées qui plait à son public ... alors oui c'est pas une révolution majeur qui consacre le jeu indépendant , c'est finalement reconnaitre son apport sans le dire ... en effet que serais le jeu vidéo sans types qui développe dans leurs coin , sans fric , sans aide ?</p> Greenlight ou le rêve américain 2012-09-17T16:52:16Z http://www.merlanfrit.net/Greenlight-ou-le-reve-americain#comment1346 2012-09-17T16:52:16Z <p>Je vous trouve un peu durs avec Steam. Bon, j'avoue que je suis un fanboy énamouré du service de Valve, mais je trouve qu'ils ont tendance à apprendre de leurs erreurs, et qu'ils font généralement de leur mieux pour améliorer le service, au moins pour les clients (ce qui est tout à fait intéressé de leur part, mais c'est le jeu).</p> <p>Ils n'ont sans doute pas pris la bonne décision avec les 100 $ mais il faut faire un pré-tri, parce que je pense que tout l'intérêt de Steam pour les dév, c'est que le contenu est choisi, et que les joueurs peuvent y aller en confiance : ils auront au moins un truc pro, et avoir un jeu dans la barre nouveauté de Steam, ou choper un créneau de promo c'est une superbe pub.</p> <p>Steam y est allé à reculons sur le jeu indé, au départ ils se méfiaient même de Braid, mais je trouve qu'ils ont beaucoup soigné leur offre, et la majorité des indés commerciaux que j'apprécie y ont leur place : Christine Love, Soldak (ça a mis du temps pour Din's Curse), Wadjet Eye... Limite Greenlight me paraît plus nécessaire, même si y'a quelques dév que j'aimerais voir sur Steam (Illwinter ?). Il faut voir aussi que Steam demande souvent aux développeurs indé de vendre leur jeu à un prix relativement bas (mais largement plus haut que sur iOS), c'est parfois pour ça que certains sont réticents, ce qui est à mon sens parfaitement leur droit.</p> <p>La logique est pas la même que la Piratekart à mon sens, qui a sa place dans le cadre d'un truc comme l'IGF qui prétend représenter tout le JV indé... Ce n'est pas le cas de Steam, qui a vocation commerciale, et qui ne se veut pas spécialement d'avant-garde. Valve n'est pas MS ou Apple, qui peuvent se permettre d'ouvrir un marché gigantesque parce que cela favorise leur plateforme propriétaire : en plus ils n'empêchent personne de vendre sur PC via un autre portail spécialisé.</p> <p>Enfin je dis ça je greenlighterais une Piratekart moi, et je l'achèterais même le cas échéant.</p> <p>Donc Greenlight est peut-être pas indispensable, mais je pense que c'est plus un truc exploratoire, et qu'ils ont mis le paywall en urgence, en attendant de trouvant mieux. Je suis peut-être naïf.</p> <p>Enfin pour les jeux sortis en boîte qui ne sont pas sur Steam, ça dépend souvent plus des éditeurs et de leurs accords d'exclus je pense : par exemple Drakensang River of Time n'est dispo nul part en DL en Europe, alors que les deux autres volets sont sur Steam. Pourquoi ? Faudrait demander à DTP entertainment, l'éditeur, je pense que c'est là que ça bloque (il est sur Steam aux states).</p> <p>Pour Gray Matter, je tiens à remercier personnellement Gabe Newell de ne pas vendre cette atrocité. ;)</p> <p>Ouais je pars dans tous les sens ce soir, désolé. :)</p> Greenlight ou le rêve américain 2012-09-17T15:04:57Z http://www.merlanfrit.net/Greenlight-ou-le-reve-americain#comment1345 2012-09-17T15:04:57Z <p>Ce Greenlight me donne l'impression d'une avancée bien volontaire, et à toute vitesse, droit dans le mur. Un peu comme quand on était gosses, et qu'on bâclait un truc, au hasard le lavage de la table en laissant volontairement des miettes, dans l'espoir que face à cet échec total plus personne ne nous le demande jamais. Greenlight pour moi c'est un peu Steam qui nous dit « Ah vous vouliez du social ? Vous vouliez prendre notre place et choisir ce qui doit être ? Hé ben voilà, amusez-vous, vous verrez que vous aviez tort ».</p> <p>Du coup, du haut de sa toute mauvaise foi, Steam n'allait pas nous donner les outils pour que ca marche. Sachka l'évoque dans son papier, avant toute chose, et avant même de faire le tri avec ces 100 dollars, il aurait fallu imposer au mieux une démo, au pire une vidéo de gameplay. Déjà parce que ça faisait du tri tout seul. Surtout, parce que même si le pouce en bas compte pour du beurre, juger sur trois photos ça fait mal. Et pourtant le passage est rendu obligatoire : si on n'élimine pas les jeux, ils s'entassent. Autrement dit : Valve pousse à juger et éliminer des titres sur leur simple promotion, juste pour pouvoir tenter d'utiliser Greenlight dans le but de découvrir quelques perles. Si on reprend la logique dès le début, ce n'est donc pas 100 dollars que le développeur indé payera son ticket d'entrée, mais bien plus s'il veut tirer son épingle du jeu : pour avoir des pouces en haut il faut plaire, et faire parler de soi. Donc retour à la case départ : des tweets, des mails aux journalistes qui les lisent à moitié, le retour de la lutte des classes.</p> <p>Les 100 dollars et leur message (« on ne tient pas à s'embêter à faire le tri ») font au fond aussi amateur que l'absence de distinction entre jeux indé et jeux sortis en boite soulevée par rhed308. Soit Valve tient à se planter, soit ils ne veulent vraiment pas faire d'efforts, dans tous les cas ils cherchent à séduire l'indé tout en gardant la très mauvaise habitude d'un peu le mépriser. Au fond, pas grand-chose ne change entre Greenlight et le mode de soumission direct (qui voit des indés débarquer trois mois plus tard, quand les jeux ont fait leurs preuves). On est dans le cynisme, le marketing et si Steam laisse aux joueurs le soin de jouer son rôle d'éditeur, la prise de risques est minime. Ce qui est beaucoup plus triste dans l'histoire c'est que nombre de développeurs pensent que leur chance ne tient que dans ces 100 dollars. Et que grâce à la grand-mère, l'oncle ou la grand-tante, ils se rendront compte que c'était là bien peu de choses en fait. Desura ou Indievania ont encore de beaux jours à venir.</p> Greenlight ou le rêve américain 2012-09-17T14:50:06Z http://www.merlanfrit.net/Greenlight-ou-le-reve-americain#comment1344 2012-09-17T14:50:06Z <p>J'ai lu l'article et les commentaires sur les développeurs qui ont créé un jeu qui marche et être tout de même obligé de retourner vivre chez ses parents (<a href="http://penny-arcade.com/report/editorial-article/going-broke-with-success-how-an-app-with-200000-downloads-led-to-devel" class="spip_url spip_out" rel="nofollow external">http://penny-arcade.com/report/edit...</a>).</p> <p>Il soulève un autre problème : Le business modèle du jeu.</p> <p>A lire l'article et les commentaires les programmeurs ont fait un excellent jeu gratuit ou la version payante est difficile d'accès....et n'apporte rien ou presque au jeu.</p> <p>Résultat 200 000 téléchargement gratuits et une conversion de 0,8 % en vente réelles (soit environ 3000 euros dans leur poche).</p> <p>Leur mésaventure montre que passé le cap de la reconnaissance, le business modèle sur mobile n'est pas encore mature.</p> <p>Ce qui pousse de très bon auteurs de jeux...à ne pas gagner grand chose sur un jeu à succès.</p> Greenlight ou le rêve américain 2012-09-17T09:24:13Z http://www.merlanfrit.net/Greenlight-ou-le-reve-americain#comment1340 2012-09-17T09:24:13Z <p>Je me suis demandé après lecture de l'annonce du palier des 100$ s'il n'était pas plus judicieux de rendre au développeur l'argent engagé si le jeu obtenait validation. Alors certes, le risque serait la création massive de compte pour voter pour un jeu, mais cela profiterait au développeur de récupérer son investissement, car ils prennent malgré tout un risque en soumettant leur jeu sur Greenlight.</p> <p>Ce qui me gène le plus, c'est l'absence de distinction entre jeux indé et jeux qui ne sont juste pas sur Steam alors que la version PC en boîte existe, ainsi que sur PS3/XBOX360. Des jeux comme Gray Matter par exemple sont proposés mais ne sont pas forcément visible parmis la masse de jeux.</p> <p>De plus, le système de recherche est bancal tout comme les filtres qui ne sont pas pratique. Pour qui débarque sur Greenlight, il doit se farcir des pages de jeux dont il ne connait rien et donc ne sera pas intéressé (là je rejoins aussi le point de vue de Laurent Braud).</p> <p>L'idée est louable mais bancale et quelques peu mal foutue.</p> Greenlight ou le rêve américain 2012-09-17T08:34:11Z http://www.merlanfrit.net/Greenlight-ou-le-reve-americain#comment1338 2012-09-17T08:34:11Z <p>Oui, très bonne analyse ... qui me convainc à la position inverse. Comme le dit l'article, steam n'est pas une galerie pour artistes, mais une boîte qui sort tous les gros blockbusters. On ne peut pas reprocher à la grosse plate-forme mainstream de ne pas accepter les oeuvres « alternatives », par définition. D'accord, on peut aller voir des films « indie » à l'UGC, mais ça fait toujours bizarre. D'ailleurs, elle ne les refuse pas ; elle affiche juste, notamment par le palier des 100$, une préférence à ce que tu appelles “un « vrai » développeur”.</p> <p>Histoire de me faire l'avocat du diable, je trouve que c'est déjà pas mal (même si c'est intéressé) de leur part d'essayer d'être ouvert. Comme le fait remarquer l'article, ils se sont bien rendus compte que leur système précédent était boîteux, et qu'ils ont refusé de très bons jeux. Ils essaient d'en couvrir plus, mais ne cherchent pas à être exhaustifs, parce que c'est difficile, et probablement inutile.</p> <p>Non, pour moi le vrai point noir de greenlight — que souligne l'article — c'est l'absence de présentation des jeux, là où il faudrait une démo jouable.</p> Greenlight ou le rêve américain 2012-09-17T07:21:54Z http://www.merlanfrit.net/Greenlight-ou-le-reve-americain#comment1337 2012-09-17T07:21:54Z <p>Excellent article, merci Sachka ! <br />Un truc qui me fait tiquer dans ce nouveau paiement pour Greenlight, c'est que c'est Steam (à priori) qui reverse les sous à l'association pour les enfants. Steam le bienfaiteur, ou Steam et les réductions d'impôts. Enfin je m'en fait un peu trop certainement, mais c'est limite comme pratique je trouve ! <br />Sinon bon résumé de la situation, que je partage entièrement :) <br />(et merci pour les liens en P.S)</p>