Game over - commentaires Game over 2012-04-02T15:53:04Z http://www.merlanfrit.net/Game-over#comment790 2012-04-02T15:53:04Z <p>Effectivement, ce modèle de distribution semble condamné à terme.</p> <p>Il est cependant assez injuste de s'en prendre aux acteurs du systême : ils sont tributaires d'une industrie culturelle banalisée qui les a toujours empêché de toutes façons d'attacher à l'acte d'achat d'un DVD une valeur ajoutée de conseil, donnant une valeur symbolique et ritualisée à cet acte d'achat, justifiant un lieu de vente dédié, comme on pu et su le faire les librairies ou les disquaires. <br />Contrairement aux disquaires indépendants, dont certains on survécu uniquement grâce à l'attachement au vinyle, aux conseils prodigués par le vendeur, ou encore à la distribution de pressages indés, l'achat de JV est un acte banal. La décision se fait en amont (sites de critique, forums, bouche à oreille), et il n'y a pas ou peu de fétichisme envers l'objet (ce qui n'est pas le cas de la nostalgie du vinyle, qui a connu plusieurs décennies de gloire et jouit d'un attachement affectif pour certaines générations). <br />Les coûts de fabrication et de conditionement des boîtes font que seuls les produits AAA ou de l'autre côté les très mauvais clones se trouvent dans les rayons (espérant jouer sur l'ignorance des clients potentiels) : la même chose partout. Paradoxalement, ce qui aurait pu sauver ces boutiques, à savoir le jeu indé, n'est distribué qu'en démat' en raison de ces coûts de distribution et de conditionnement : quel intérêt à acheter plus cher ce qu'on peut trouver sur Amazon ou à côté du rayon pâtes à Leclerc pour les gros titres, sachant que de l'autre côté les produits de niche ne sont vendus qu'en dématérialisé ? On ne voit pas bien comment ils pourraient s'en sortir. <br />Ce que les vendeurs de jeux de plateau ou de cartes ont réussi - fidéliser une clientèle "communautaire", où le magasin peut aussi être un lieu d'échange entre clients - les boutiques de JV ne peuvent le faire, puisqu'elles vendent ce qu'on trouve partout. Ces boutiques ne survivent dans les galeries marchandes que parcque les familles peuvent y laisser leur fiston pendant les courses, et au moment de l'achat de consoles pour les parents qui n'y connaissent rien. <br />Enfin le marché de niche de l'occasion se casse la gueule à cause des politiques des éditeurs, de la concurrence des cash converters, et des promos Steam...</p> <p>Il est donc injuste d'imputer cet échec à l'avidité ou l'incompétence des professionnels du secteur : c'est la structure même du marché du JV qui les condamne à terme, de la même façon que les supermarchés ont tué les "drogueries" ou les "épiceries" généralistes il y a 50 ans. <br />L'auteur a raison de relier cette crise à la crise plus générale du commerce "high street" : pourtant ces boutiques et les autres fournissaient des emplois - certes mal payés et inintéressants - à des jeunes actifs peu diplômés et contribuaient à l'animation des centres des villes petites et moyennes. <br />Il n'y a pas qu'en Angleterre que cette crise s'étend, le phénomène est parfaitement observable en France, et il n'y a pas de quoi s'en réjouir spécialement.</p> Game over 2012-04-02T01:31:05Z http://www.merlanfrit.net/Game-over#comment789 2012-04-02T01:31:05Z <p>Bon article, qui montre bien qu'au delà des déboires de Game, on peut effectivement s'interroger sur l'utilité des boutiques de jeux vidéo. <br />J'ai 20 ans, et je me vois mal interroger un vendeur dans une boutique Micromania pour lui demander quels sont les derniers bons jeux qu'il aurait à me recommander. <br />Il y a de bonnes chances pour que ce vendeur soit incompétent, et il me suffit de comparer les tests de trois-quatres sites de journalisme vidéoludique pour avoir un bon aperçu de ce que vaut réellement un jeu.</p> <p>Si je veux acheter une copie matérielle du jeu, j'attrape la boîte en faisant mes courses au supermarché. <br />Si je suis fainéant, je commande sur Amazon. <br />Et je peux aussi attendre un peu avant de le télécharger pour pas cher sur Steam.</p> <p>Aujourd'hui, il m'arrive encore souvent d'entrer dans une librairie pour feuilleter des bouquins au hasard des rayons, sans être sûr d' acheter quoi que ce soit à la fin. <br />Mais il ne m'est jamais arrivé d'entrer dans une boutique de jeux vidéo, parce que je ne saurais vraiment pas quoi y faire.</p> <p>Comme l'explique l'article, les boutiques n'apportent aucun avantage palpable, et la combinaison des sites de journalisme vidéoludique et des boutiques dématérialisées enterre largement les Game ou Micromania. <br />Eh oui, à l'heure d'Internet, certains systèmes de distribution ont définitivement fait leur temps !</p> Game over 2012-03-29T12:55:25Z http://www.merlanfrit.net/Game-over#comment774 2012-03-29T12:55:25Z <p>Personnellement j'ai un côté très collectionneur-fétichiste : je veux posséder les oeuvres que je fréquente... Après avec les DRM, possède-t-on réellement ce qu'on achète ? C'est un débat intéressant, sur lequel il faudrait revenir.</p> <p>Pour le moment je prendais avec des pincettes les rumeurs de Kotaku, ça me paraît suicidaire en l'état actuel de demander aux consoles d'être en permanence online. Après c'est peut-être une fuite orchestrée, pour préparer le terrain à quelque chose de moins radical mais qui serait vu comme un soulagement.</p> <p>J'entends bien pour le prêt... c'est vrai que c'est assez inquiétant. Je dépense une fortune en JV et en produits culturels chaque mois, mais aurais-je été si accro sans le piratage de la cour de récréation et les bibliothèques ?</p> <p>Après je suis un gros client de Steam, qui avec ses promos me permet de goûter plein de choses différentes, tout en filant de la tune aux dév... ca me gêne pas qu'il y ait des DRM sur un jeu à 5-10 €, c'est jamais que le prix d'une location longue durée. Evidemment ce n'est pas parfait ; tout cela montre que le capitalisme n'a pas forcément les outils adéquats pour gérer la propriété intellectuelle dans un monde où le dématérialisé prend de plus en plus d'importance. Mais je vois mal en l'état actuel comment le plus souhaitable, la licence globale, pourrait être mis en place aisément.</p> <p>De ce que je lis des dév, ce n'est pas tant le principe de l'occase sur un vieux jeu qui les embête que la pratique de Game / Gamestop qui consiste à revendre des jeux pour quelques euros de moins juste après leur sortie. Après leur position n'est pas toujours très crédible, même si elle est compréhensible, d'autant que les studios sont souvent très fragiles économiquement.</p> <p>Bref, gros débat, sur lequel il faudrait revenir un jour ou l'autre.</p> Game over 2012-03-29T09:51:15Z http://www.merlanfrit.net/Game-over#comment770 2012-03-29T09:51:15Z <p>@Martin : D'après <a href="http://kotaku.com/5896996/the-next-playstation-is-called-orbis-sources-say-here-are-the-details" class="spip_out" rel="external">Kotaku</a>si on est pas dans la démat' on sera bien dans le verrouillage complet. Avec un fonctionnement comme ce que l'on peut trouver sur steam mais sur la "PS4", c'est à dire que le jeu serait <strong>attaché</strong> à l'ID PSN.</p> <p>Honnêtement, voir des entreprises verrouiller autant des produits comme ceux là me paraît irréaliste. Comment faire accepter qu'on ne puisse plus se prêter quoique ce soit ? Transposer aux livres, je crois qu'il faudrait diviser le nombre de mes lectures par 10. Prêt des amis, bibliothèque, etc.</p> Game over 2012-03-28T14:38:13Z http://www.merlanfrit.net/Game-over#comment764 2012-03-28T14:38:13Z <p>On a deux Game à Valence depuis bientôt 10 ans (au début c'était Score Game) et je n'y vais plus depuis qu'un indé a ouvert il y a 2 ou 3 ans. Le gérant galère un peu et fais surtout son chiffre sur l'occaze et le matériel "de compétition" (clavier tunning, lunettes anti-fatigue et casque audio de luxe...). Il vend ses jeux 5 à 10€ moins cher en neuf et pour brasser une communauté local, il organise certains dimanches des tournois Fifa, CoD et Street. <br />Il ne voit pas d'un bon oeil l'éventuelle fermeture du Game en centre-ville. Si le gros magasin ferme, ça risque de devenir plus compliqué de se faire fournir et ça fera pas forcément des clients en plus qui préféreront sans doute acheter sur le net. <br />En tout cas son magasin est une bonne surprise et on y est toujours bien accueilli, sans ça il resterait vide :|</p> Game over 2012-03-28T11:07:04Z http://www.merlanfrit.net/Game-over#comment762 2012-03-28T11:07:04Z <p>Je ne pense pas que la prochaine gen de console soit entièrement démat'. A priori on se dirige plus vers le modèle PS Vita où les jeux sont disponibles en démat' en plus d'être en dur. Enfin après je ne suis pas dans le secret. Par contre, la gén d'après risque fort d'abandonner le dur : c'est assez largement dans l'intérêt des développeurs et des constructeurs je pense, et les problèmes de "trous noirs" vont bien finir par disparaître.</p> <p>Pour ce qui est de Game France, je n'ai pas d'infos. Apparemment le groupe est plus ou moins indépendant de la maison-mère, je ne sais pas ce qu'il va devenir. Game France vendait Mass Effect 3 par exemple. Il faudrait mener l'enquête, interroger les responsables... J'aurais bien aimé mener un reportage, réaliser des entretiens avec des vendeurs de Game France, mais je n'ai pas vraiment le temps (ni les compétences journalistiques). C'est malheureusement la limite du web amateur... On va voir ce que vont faire les pros, Eurogamer a bien bossé en GB, je suis certain qu'en France Yukishiro de GK ferait ça très bien.</p> <p>Si ça intéresse quelqu'un de faire un reportage sur le sujet, en allant interroger des vendeurs, ou si des salariés de Game France veulent témoigner, on est très preneurs. :)</p> Game over 2012-03-28T10:11:03Z http://www.merlanfrit.net/Game-over#comment761 2012-03-28T10:11:03Z <p>@Laurent : c'est marrant, dans mon boulot on n'appelle pas ça un trou noir, mais une "zone blanche" :p <br />Si l'ADSL vous est inaccessible, je ne peux que vous conseiller le satellite, les offres actuelles proposent un service au niveau de l'ADSL urbain pour un prix pas trop élevé.</p> <p>Pour revenir au sujet principal, je regrette pas vraiment de voir disparaitre Game (hormis les pertes d'emplois), ça faisait trop grande chaîne dans un domaine ou je préfère le personnalisé. M'enfin comme je pratique très peu l'occasion...</p> Game over 2012-03-28T09:44:25Z http://www.merlanfrit.net/Game-over#comment760 2012-03-28T09:44:25Z <p>Game, MOUAH, j'ai pas non plus un excellent souvenir. J'ai passé commande une fois sur leur site. Je n'ai jamais reçu le produit (annoncé en stock mais en fait non). Cela a été la galère pour se faire rembourser. C'est regrettable pour les employés, mais comme Sylvain, la disparition annoncée de cette chaîne ne me fera ni chaud, ni froid.</p> <p>Concernant le dématérialisé, j'étais pas du tout favorable à l'époque où Steam commençait à se faire un nom. Trop accroché à mes versions boîtes. Finalement, je constate que pour un joueur patient, ça vaut largement le coup - en terme de <strong>place </strong> (surtout lorsqu'on habite un petit appart), d'<strong>économie</strong> (en période de solde, chopper un jeu vieux d'un an pour 5€, c'est imbattable) et de <strong>souplesse </strong> (son compte et ses jeux accessibles <i>all over the world</i> - connecté au net^^).</p> Game over 2012-03-28T09:42:27Z http://www.merlanfrit.net/Game-over#comment759 2012-03-28T09:42:27Z <p>Vivant dans l'un des "trous noirs" de l'ADSL, le "tout dématérialisé" évoqué ici comme possible concurrent des boutiques reste pour moi un lointain concept... J'aimerais donc que les revendeurs physiques continuent d'exister, mais pas sous n'importe quelle forme. Comme justement remarqué dans l'article, les Micromania et autres Game ressemblent aux enseignes Hard Discount, je ne m'y sens pas vraiment chez moi. Lumières sombres (chez Micromania), bruitages assourdissants du dernier Call of Duty qui tournent en boucle sur les bornes, public de "Kévin" et bacs d'occase blindés de trucs sans intérêt...</p> <p>Et pourtant, les boutiques sympa, ça existe, généralement sans les marques connues au dessus de la porte. Mais forcément, ça doit être plus compliqué à faire vivre.</p> Game over 2012-03-28T09:10:47Z http://www.merlanfrit.net/Game-over#comment758 2012-03-28T09:10:47Z <p>Je ne peux m'empêcher de remarquer qu'il manque quelque chose pour appuyer l'évidence du déplacement des habitudes de consommation vers l'internet. Au moins quant à sa proportion.</p> <p>Sinon cet édito "qu'ils s'en aillent tous" reste très amusant. J'avoue qu'a choisir entre les boutiques de jeux à la con type Groslardmania et la vente en ligne, cette dernière ne souffre pas de désavantage criant, pour les raisons que tu invoques. (le raisonnement peut etre d'ailleurs transposé a la presse en ligne sans probleme) En revanche je ne sais pas pourquoi, mais les deux types de la boutique à l'enseigne bleue rue Victor Hugo a Lyon me sont sympathiques et j aime bien de temps en temps m'y arrêter pour discuter un peu.</p> <p>Et que le fait de ne pas pouvoir prêter un jeu ne soit pas gênant est très révélateur de l'epoque, non ? C'est quand même sympa de pouvoir permettre aux amis de découvrir quelque chose qui nous a touché.</p> Game over 2012-03-28T08:08:10Z http://www.merlanfrit.net/Game-over#comment757 2012-03-28T08:08:10Z <p>Du coup je suis bien d'accord. Il est tout à fait naturel qu'un terme soit mis aux activités des distributeurs physiques qui tiennent d'une certaine imposture. Imposture en ce sens que ces boutiques présentent à la fois des inconvénients (prix élevés, concentration de l'occasion,...) sans les avantages (offre absurde, manque de professionalisme,etc...) mais subsistant grâce, je pense, à la bête méconnaissance des réseaux de distribution moins institutionnels (Internet, tout simplement).</p> <p>Après je ne dis pas que c'est souhaitable pour tout le monde (je voudrais pas être à la place des employés), mais je suis loin de verser ne serait-ce qu'une larmichette.</p> Game over 2012-03-28T07:17:27Z http://www.merlanfrit.net/Game-over#comment756 2012-03-28T07:17:27Z <p>C'est vrai que le triste sort de cette chaine me laisse assez indifférent. Ils nous ont tellement "arnaquer" pendant des années... Trop mauvais vendeurs, trop gourmands, trop tout. Après c'est moche pour les licenciements, c'est sur.</p>