Poisson frais

Jelly no Puzzle

JELLY NO FUCKING PUZZLE

La nouvelle peste noire s’appelle Jelly no Puzzle, littéralement le puzzle de gelée, un petit jeu japonais pour PC gratuit et disponible à cette adresse. N’y jouez pas. C’est le diable. Le fils du diable. Sa mère la pute.

Le principe de Jelly no Puzzle est ridiculement simple : vous devez déplacer des blocs de gelée, certains souriants, d’autres grognons, et les coller ensemble par couleur. Les blocs rouges avec les blocs rouges, les bleus avec les bleus, etc. Pour cela, vous les faites avancer à gauche ou à droite avec votre souris. Mais voilà, vous ne pouvez pas les faire sauter et une fois collés, ils sont indissociables. En 40 tableaux, le jeu se dévoile tranquillement, petit puzzle-game à la musique hystérique et au concept limpide. En apparence, rien de bien dangereux.

Le théorie a beau être simple, la pratique est elle affreusement difficile. Derrière ces airs de petit jeu nippon cul-cul se dévoile une machine infernale. Oui, dit comme ça, vous vous dites que j’exagère ou que je fabule. Prenez-le en main, allez-y, faites vous plaisir. N’hésitez pas à cliquer sur bouton “restart” encore et encore et encore. Comprenez le système, saisissez le fonctionnement d’un niveau et puis affrontez le suivant. Une condition, une seule condition : ne coupez pas la musique.

Jelly no Puzzle, c’est le petit jeu surprise, le truc qu’on n’attend pas mais qui lui, est prêt. Prêt à vous recevoir, prêt à vous humilier. Le plus drôle dans le jeu c’est que personne n’est coincé au même endroit, au même niveau. Certains se font en trois minutes, montre en main, d’autres vont vous prendre plusieurs heures. L’horreur est totale, l’horreur est TOTALE PUTAIN.

Mais rendez-vous compte messieurs dames, ouvrez vos yeux et regardez, découvrez l’immensité gigantesque de ce jeu vidéo conçu par Adolf Hitler, Saddam Hussein et sans doute le créateur de Dark Souls. D’ailleurs le jeu récolte depuis son “apparition” il y a une poignée de jours le titre de "Dark Souls du puzzle-game". Et pourtant... pourtant... le bidule est basique, le système de jeu d’une simplicité telle qu’un enfant de trois ans pourrait y arriver avec une main dans le dos.

Et POURTANT CE BLOC ROUGE NE VA PAS LÀ C’EST ÉVIDENT ENFIN ! S’il va là, le bloc bleu de gauche ne peut pas tomber. Alors tu prends de l’élan TU VOIS ? TU PRENDS DE L’ÉLAN DANS TA RÉFLEXION, DU RECUL, TU ES MATURE, TU N’AS PLUS SEPT ANS. Tu réfléchis. Tu respires. Tu te calmes. Tu repenses à ces heures passées à jouer depuis que tu as reçu ta NES pour compenser l’arrivée de ton nouveau petit frère. Enfin, réfléchis une seconde : tu as fini Superman 64 [1], tu peux bien finir Jelly no Puzzle, non ?

BORDEL DE PUTE MAIS POURQUOI CE BLOC JAUNE SE COLLE À L’AUTRE MAIS ENFIN TA MÈRE TA MÈÈÈÈÈÈÈÈÈÈRE JE TE DIS DE NE PAS TE COLLER !!! C’est pas compliqué quand même, relis le début de l’article : j’ai écrit “Le principe de Jelly no Puzzle est ridiculement simple” alors donc je peux y arriver, j’ai aussi écrit "une simplicité telle qu’un enfant de trois ans pourrait y arriver avec une main dans le dos" alors, pls bitch, je peux le faire, je ne suis pas du genre à abandonner face à un PUTAIN DE JEU DE JAPONAIS LÀ, JUSTE BON À RASER LA TÊTE DES CHANTEUSES DE J-POP. PETITE CULOTTE PETITE CULOTTE.

En plus, je sais pas si tu te rends compte de la portée de l’horreur, le mec qui a développé ce jeu le donne gratuitement, GRATUITEMENT TU TE RENDS COMPTE, comme ça, tiens, touche mon bubon, répands ma maladie de par le monde, n’hésite pas, distribue autour de toi cette grippe DE LA HONTE ET DE LA COLÈRE RÉUNIES, UN COCKTAIL EXPLOSIF ???!!! Nan mais sérieusement, pourquoi faire ça ? Pourquoi vouloir faire ça ? Pourquoi plonger les gens dans des abîmes de haine ? Ils sont mignons ces blocs, ils sont sympas, certains souriants, d’autres grognons. J’ai envie de les aimer moi, j’ai envie QUE CE BLOC N’AILLE PAS SUR L’AUTRE BLOC LÀ NON PAS LE JAUNE, LE BLEU PUTAIN LE BLEU JE TE JURE JE VAIS TE TUER JE VAIS TE TUER TOI ET TES AMIS, TA FAMILLE, TA FEMME ET TA PUTAIN DE CÉRÉMONIE DU THÉ DE MES COUILLES. JE VAIS INOCULER LE SIDA DU CHAT À TES ENFANTS ET LES PRENDRE EN PHOTO SUR INSTAGRAM APRÈS HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA.

Voilà, t’es content ? C’est le week-end, j’aurais pu aller m’amuser, vivre, boire des coups et même — ai-je le droit de rêver une fois dans ma vie, quelques jours après cette sombre fête qu’est la Saint-Valentin ? — rencontrer une personne intelligente, remarquable, intelligente mais comme nous tous, parfois souriante... parfois un peu grognon... OH GOD EN PLUS TU ES LÀ, TOUJOURS, DANS UN COIN DE MA TÊTE, DANS UN RECOIN DE MON ESPRIT, TU BALANCES TA MUSIQUE COMME SI C’ÉTAIT DU JOHN WILLIAMS MAIS ELLE EST À CHIER TA MUSIQUE — TES SPRITES SONT À CHIER — TON LEVEL DESIGN EST À CHIER !!!

Pardon.

Pardonne-moi.

Reviens.

Ne me laisse pas seul. Prends ma main, montre-moi. Comment tu peux faire pour déplacer cette pièce... Ah oui, oui bien sûr, sur la droite, tout à droite ! Je dois cliquer avec le bouton droit comme ça, prendre le bloc jaune sur mes épaules, oui ! Rien n’est inutile dans ta construction, tous les trous et les escaliers et les plates-formes, tout cela à un sens. Il y a le nombre d’or ici et là je te vois, tiens, je te refais histoire de bien comprendre où je me suis trompé car — pourquoi mentir ? — ce n’est pas toi le coupable OH NON CE N’EST PAS TOI FILS DE LÉPREUSE ALBINOS, OH NON CE N’EST PAS TOI LE FAN DE PLAN SKET, OH NON OH NON CAR JE — oui, "je" — SUIS LE COUPABLE, JE SUIS LE PERDANT, JE SUIS LE NUL, LE NAZE, LE MOINS QUE RIEN, LA SOUS-MERDE QUI A FINI LA MOITIÉ DE SES JEUX SUR XBOX 360 EN HARD MAIS QUI EN CHIE, QUI SE VIDE DE SES TRIPES DEVANT TROIS BLOCS DE GELÉE ROUGE, JAUNE ET BLEU PARFOIS SOURIANTS ET PARFOIS GROGNAAAAAAAAAAAAaaaaaaaaahhhhhhhhhhh...

Ne jouez pas à Jelly no Puzzle. N’y jouez pas. Jamais.

Notes

[1] Je mens, bien sûr, je n’ai jamais fini Superman 64. Personne n’a jamais fini Superman 64, c’est comme du Christine Angot en jeu vidéo.

Il y a 19 Messages de forum pour "JELLY NO FUCKING PUZZLE"
  • Wabitus Le 16 février 2013 à 18:28

    Grand. Très Grand. Merci.

  • Pierrec Le 16 février 2013 à 19:46

    J’étais dans le même état de frustration que toi, et j’ai essayé d’y jouer à avec un pote. L’un joue, l’autre regarde et prend du recul, puis on change, naturellement, quand le première pète un plomb ou le deuxième a une illumination. A deux, le jeu devient faisable, à deux, ça passe mieux. Un pote,c’est un peu comme de la vaseline.

  • Martin Lefebvre Le 16 février 2013 à 20:07

    Jusqu’à ta dernière phrase, je me disais que c’était plus chiant de jouer avec un pote que tout seul Pierrec. :)

  • Xhell96 Le 16 février 2013 à 20:26

    Level 3 clean en 2minutes :3

  • Kidday Le 16 février 2013 à 21:14

    C’était génial à iire.

  • Mickmils Le 17 février 2013 à 12:20

    J’ai lu juste les gros mots et j’ai pris beaucoup de plaisir.

  • Laurent Braud Le 17 février 2013 à 13:45

    J’étais en train de prendre ma douche, quand une image m’apparut, et voilà que c’était la solution du 4.

    C’est donc ça le masochisme ? Le plaisir est dans la résolution ?

  • roger Le 18 février 2013 à 12:56

    C’est ce qui s’appelle lâcher les chevaux, ça donnerait presque envie d’y jouer. Joli ;)
    (Mention spéciale aux screenshots)

  • Guy le GROS NUL Le 18 février 2013 à 13:44

    Bordel de jeu sa race.
    Avant de tout péter > désinstallation.

  • Damien Le 18 février 2013 à 15:30

    Voilà enfin un article qui donne envie de tester un jeu ! :)

    Blague à part, très sympa comme jeu, concept simple mais qui fait vraiment réfléchir. Par contre, pour la musique qui rend fou, en ce qui me concerne elle me donne plutot envie de quitter le jeu quand je bloque trop sur un puzzle plutot que de m’acharner pendant des heures... (docteur, suis-je normal ?)

  • Marsupi-lama Le 19 février 2013 à 11:45

    Oh mon dieu ! Ce site est un véritable vent de fraîcheur !

    Merci !

  • julien Le 20 février 2013 à 10:57

    Faut envoyer ce jeu à Grenier.

    Et filmer sa réaction.

  • Zarat Le 20 février 2013 à 16:43

    Ouh, c’est un vicieux celui là...
    Je galère galère, le lvl3 ne se laisse pas dompter ! Vais me le faire.

    En tout cas, un excellent article. Que c’est agréable de vous lire.

    *clic gauche * clic droit * restart *reclic...

  • Bro Le 20 février 2013 à 18:11

    Dire que j’avais DEJA vécu cet enfer avec son précédent et formidable Hanano
    http://qrostar.skr.jp/index.cgi?pag...
    MERCI BEAUCOUP !

  • Marsupi-Lama Le 21 février 2013 à 15:34

    Rassurez-moi. Certains l’ont fini n’est-ce pas ?

    Etant niveau 16 (sur 20 - j’espère), n’ayant plus beaucoup de cheveux et un rythme cardiaque de plus en plus faible, je commence à douter de la possibilité de terminer ce jeu.

  • Mizaru Le 24 février 2013 à 00:01

    Terminé hier au boulot, très chouette puzzle game.

  • Laurent Braud Le 25 février 2013 à 13:55

    Rhaaa mais c’est bête, il ne me reste plus que le 40 ...

  • Olivier Le 13 mars 2013 à 02:11

    C’est horrible. J’ai finis le level 8 qui me trotait dans la tête depuis une bonne semaine. J’ai fermer l’application sans regarder le level 9. Ah level 9, je ne te connais pas, mais tu me fais déjà peur !

  • Patate Le 14 mars 2013 à 09:44

    J’ai bien ri !

    Dans le même style de jeu à s’arracher les cheveux : Syobon action (vieux mais toujours très efficace). => http://playthisthing.com/syobon

    Notez que Syobon action comporte plus d’un niveau (ne pas s’arrêter à la fin du niveau 1 qui peut paraître impossible), et qu’il est possible de le finir (avec acharnement, j’en conviens).

Laisser un commentaire :

Qui êtes-vous ? (optionnel)
Ajoutez votre commentaire ici

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

© Merlanfrit.net | À propos | web design : Abel Poucet