Guillaume Chevalier

scénariste, ciné/ludophile engagé, joueur depuis Donkey Kong Country.

Les articles de Guillaume Chevalier :

Poisson frais

Cyberpunk 2077

A l’est, du nouveau ?

Le CRPG attend depuis 10 ans qu’on plante le dernier clou dans son cercueil. Mais Cyberpunk 2077 a l’ambition folle de le faire revenir parmi les vivants.

Poisson frais

Disc Room

Service Minimum

Il promettait pourtant d’être une chouette pizza.

Pané

Banished, Foundation, Planet Coaster

Refuge

L’année 2020 est quand même bien pourrie, et on cherche tous à y échapper.

S.T.A.L.K.E.R. : Shadow of Chernobyl, Metro Exodus

From Novossibirsk with love

Je t’écris de Novossibirsk. Le temps est pourri, il y a des radiations, des mutants et des araignées mutantes partout, et pourtant ce n’est pas loin d’être le paradis.

Poisson frais

Kentucky Route Zero

Trop de bruit, pas assez de fureur

Toute la critique a encensé Kentucky Route Zero lors de sa conclusion en janvier dernier. Alors, ayant peur d’être passé à côté de quelque chose, il a décidé d’aller y voir par lui-même...

La criée

Road Redemption

Dans le rétro

Et si Road Redemption nous permettait de comprendre pourquoi nous avons toujours plus de jeux et de moins en moins de temps ?

Hotline Miami, Katana Zero

Eternel retour

Katana Zero aimerait être le fils spirituel d’Hotline Miami. Mais a-t-il seulement compris à qui il s’attaquait ?

Poisson frais

Night Call

Animal Nocturne

Ayant toujours un temps de retard chez Merlanfrit, nous avons raté la sortie estivale de l’élégant Night Call. Celui-ci mérite pourtant de prendre le temps du détour, ou plutôt de l’errance : celle d’un taxieur parisien qui recueille les conversations de ses clients, le tout sur fond d’enquête policière et de tueur en série.

Poisson frais

Void Bastards

Porridge Galactique

Dans l’espace, personne ne vous entendra crier. Alors n’oubliez pas votre pistolet à agrafes.

FlatOut 2, Wreckfest

Éloge de la stupidité

A tous ceux qui pensent que le jeu vidéo est un loisir mature, sérieux, respectable et que sa place est dans un musée, nous répondons : vive les jeux stupides !

© Merlanfrit.net | À propos | web design : Abel Poucet