Sous les pixels, la plage !

World of Warcraft

En avant toutes, amiral !

Canon du MMORPG, le design des zones de World of Warcraft force l’exotisme, c’est-à-dire que chaque zone doit illustrer un style différent et trancher avec ses voisines. A partir de deux continents, on pourrait compter une multitude de rivages aux allures différentes... sauf qu’une facilité de design en bloque la plus grande partie par des montagnes.

Au final, il reste bien quelques plages : parsemées de ruines nagas à moitié enfouies, pleines de nostalgie (autour des Profondeurs de Rochenoire, par exemple) ; ou plus classique, palmiers et coraux luxuriants (Récif Infâme, dans la Vallée de Strangleronce) ; et, bien sûr, les inévitables villages murlocs un peu partout. Au fil des extensions, Cataclysm introduit l’activité plongée avec une zone sous-marine (Vashj’ir), tandis que Wrath of the Lich King propose un débarquement fantasy avec le champ de bataille Rivage des Anciens.

Mais fi de ces mondanités ! La plage, c’est aussi l’occasion d’essayer autre chose, d’arrêter de suivre les rails parfois monotones du MMORPG. Et peut-être même fraterniser avec l’ennemi ? Il est possible en effet de rejoindre les rangs des boucaniers de la Voile Sanglante, cibles habituelles du Cartel de Baie-du-Butin, dont les joueurs suivent habituellement les quêtes. Evidemment, les forbans commencent par attaquer le joueur à vue, ce qui ne facilite pas les relations amicales. Pour gagner leur confiance, il faut s’achèter une réputation à coups de têtes d’habitants de Baie-du-Butin. En accumulant ces trophées, le joueur se voit finalement proposer une série de quêtes qui débouchent sur ... un bicorne écarlate, et le perroquet défraîchi qui va avec. Ainsi que la haine de l’ensemble du Cartel. Très rebel without a cause, finalement, mais avec un chapeau à la place du blouson.

Et parce qu’il suffit de proposer des objectifs apparemment inaccessibles pour que quelqu’un y parvienne : monter sa réputation à la fois chez les boucaniers et le Cartel est récompensé par un épithète homérique tout simple : the Insane.

Voir aussi :

Il y a 0 Message pour "En avant toutes, amiral !"

Laisser un commentaire :

Qui êtes-vous ? (optionnel)
Ajoutez votre commentaire ici

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

© Merlanfrit.net | À propos | web design : Abel Poucet