Papillotes 2011

Star Wars Galaxies

21- Le complexe du Jedi

L’un des problèmes de design des MMORPG, c’est la façon de gérer le désir de chaque joueur d’être le héros. Dans les jeux solos, pas de problème pour être l’élu salué par tous les passants. Dans un jeu massivement multijoueur, il faut partager cette gloire. Certains jeux trichent, les personnages non-joueurs font le tapin et font en sorte que chaque client se « sente spécial ». D’autres ont l’audace de proposer au joueur le rôle d’un quidam que personne n’attend.

C’était le cas de Star Wars Galaxies, sorti en 2003. Pourtant le défi était d’autant plus grand que le jeu se référait à un film culte : tout le monde voulait être Luke Skywalker. Tout le monde voulait être Jedi. Ou bien tout le monde voulait être Han Solo.

Le jeu se situait entre les épisodes IV et V : l’ordre des Jedis était anéanti, la Rébellion encore faible. SWG ne proposait pas Jedi comme classe de personnage. Il fallait d’abord développer un personnage « basique », le faire devenir progressivement sensible à la Force, ce qui était très long, avant de pouvoir enfin jouer un personnage Jedi. Les premiers joueurs à y parvenir avaient leur heure de gloire. Le jeu dans son ensemble proposait avant tout de faire vivre le monde, en donnant vie au commerce et aux relations sociales : il y avait par exemple des métiers de danseurs, de stylistes, de cuisiniers ou de fabricants de droïdes. La particularité de SWG était de donner la possibilité de jouer des personnages entièrement non-combattants. C’était viable et c’était fun, malgré le lot de problèmes qu’on peut imaginer. Devenir Jedi était une quête de longue haleine, un sacerdoce secret.

Et puis vint le New Game Enhancements (NGE). Je ne sais quel obscur marketeux décida que si les joueurs voulaient tous être Jedis, eh bien il fallait leur donner ce qu’ils voulaient. Le design du jeu fut entièrement refondu au bull-dozer : métiers, classes, combat, accession au statut de Jedi dès le début du jeu. Les Jedis-kékés se mirent à pulluler dans les rues, et à brandir fièrement leurs sabres-lasers alors que l’ordre était censé rester clandestin. C’était le début du compte à rebours vers la mort certaine de SWG, qui connut une chute catastrophique du nombre d’abonnés presque du jour au lendemain.

Les serveurs du jeu viennent officiellement de fermer le 15 décembre 2011. Un autre MMO validé par Lucas vient prendre sa place : Star Wars : The Old Republic, sorti ce 20 décembre. Parmi les classes proposées dès le début du jeu, un quart sont des Jedis (Jedi Knight, Jedi Consular), un autre quart sont des Siths (Sith Warrior, Sith Inquisitor). Autant dire que potentiellement la moitié des joueurs se baladent en agitant des sabres-lasers. Et pourtant chaque PNJ vous accueille comme si vous étiez le seul, et le sauveur attitré de la galaxie.

Star Wars : The Old Republic, le retour du lèche-botte.

Il y a 9 Messages de forum pour "21- Le complexe du Jedi"
  • sseb22 Le 21 décembre 2011 à 10:27

    Et tu publies cet article, un mercredi ???

    Ok, je sors, je sors :o

  • Laaris Le 26 décembre 2011 à 10:41

    Je suis totalement d’accord avec le point de vue exprimé dans ce post. Avant de découvrir votre site je pensais être le seul à trouver complètement stupide les mécanismes de jeu des MMO mais là je suis rassuré. :-)

    Quêtes, instances, phasing ... autant de brillants concepts qui vont à l’encontre d’un monde ouvert, persistant, et commun à tous les joueurs. On vit tous une aventure solo dans notre coin (tous la même en plus), nos actes n’ont aucun effet sur le monde et sur les autres, l’intérêt même d’un tel mode de jeu multijoueur est à mon avis à remettre en question. Le problème c’est que ça marche ...

  • Eidolon Le 26 décembre 2011 à 17:05

    La question qu’on pourrait se poser avec ce qui est dit, c’est : pourquoi cela plait ?

  • Bougre Le 26 décembre 2011 à 18:55

    Parce qu’il est bien plus flatteur de voir tous les PNJ saluer l’arrivée du messie à chaque lieu où l’on débarque. L’immense majorité des clients aux MMO le sont pour des raisons palliatives. Alors si en plus, le jeu te reflète la médiocrité que tu connais déjà du réel, aucun intérêt.

  • Sachka Duval Le 29 décembre 2011 à 13:22

    Une vidéo qui illustre pas mal le propos : une flash mob promotionnelle dans laquelle tous les participants dégainent un sabre-laser et prennent une pose de combat... :)
    http://www.youtube.com/watch?v=sCsI...

  • Sachka Duval Le 29 décembre 2011 à 13:22

    (le son est pourri mais la vue de dessus est plus intéressante que dans la plupart des autres vidéos de l’événement)

  • Anah Le 11 janvier 2012 à 21:20

    @Laaris
    Ce sont pour ces raisons que pas mal de joueurs avec une longue expérience du MMO se sont mis à lancer des pierres à Bioware lors de la sortie de SWTOR. On est beaucoup à n’avoir toujours pas compris pourquoi ce studio, qui avait réalisé un excellent RPG solo (Knights of the Old Republic),a soudainement décidé de se lancer dans le MMORPG (plutôt que de créer un nouveau KOTOR).
    La seule nouveauté qu’apporte Bioware, ce sont des mécanismes de gameplay empruntés à ses RPG solo, comme Dragon Age ou Mass Effect. Problème : ces mécanismes de RPG solo fonctionneraient bien mieux ... dans un RPG solo !
    Le "syndrome du Jedi" se retrouve bel et bien dans SWTOR, la preuve : chaque rencontre avec un PNJ se traduit par une cinématique où le bonhomme entame un dialogue audio en tête à tête avec notre avatar, quête à la clé ; il n’y a donc que deux personnages visibles à l’écran. Une fois la cinématique terminée, dur retour à la réalité : l’avatar est souvent entouré par une dizaine d’autres avatars de joueurs qui sont tous en train de lancer la même cinématique en même temps.
    C’est plus "Le retour du Jedi", mais "La guerre des clones" !
    En ce moment, les vétérans du MMO attendent un autre challenger, Guild Wars 2, qui devrait redonner à la dimension "MMO" du "MMORPG" la place qu’elle n’aurait jamais dû quitter !
    SWTOR est souvent mal vu par les joueurs MMO, qui considèrent que ce jeu fait stagner ou régresser le genre.

  • Erwyn Le 12 janvier 2012 à 17:15

    Je ne connais ce jeu que de nom et des petites vidéos que j’ai pu entrapercevoir, aussi je ne jugerais du jeu lui-même. Cependant, le point soulevé par l’article est très intéressant. Malheureusement, je pense que les joueurs veulent être les héros et pouvoir se hisser, facilement à cette place.

    Très sincèrement, il y a longtemps que j’ai abandonné ces formes de jeu, je préfère les MUDs, qui proposent une vraie expérience sociale

  • Georges Le 3 mai 2013 à 16:49

    Belle après-midi puisqu’elle commence avec la lecture captivante ! Georges : intervenant du site blackjack en ligne

Laisser un commentaire :

Qui êtes-vous ? (optionnel)
Ajoutez votre commentaire ici

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

© Merlanfrit.net | À propos | web design : Abel Poucet