Papillotes 2011

14- La course arcade perd son triple A

Standards & Players a récemment dégradé la note commerciale de la course arcade, celle-ci passant de AAA à D. L’agence de notation a justifié sa décision par l’échec cinglant de Motorstorm Apocalypse sur Playstation 3. En dépit de ses valeurs de production très hollywoodiennes, particulièrement appréciées par les analystes pigistes, le titre émis en Mars dernier a subi un accueil glacial sur les marchés : après neuf mois de présence, il n’a intéressé qu’un peu plus de 200 000 investisseurs. C’est à peine 25 % de plus que le titre Nail’d sur lequel le jugement des experts était bien moins enthousiaste, la cotation de départ plus modeste et la médiatisation de la mise sur marché très discrète.

C’est donc un important camouflet que subit aujourd’hui la course arcade, minée par sa réputation de faible profondeur. A l’instar de son voisin frontalier de la simulation qui vit sous perfusion grâce au couple Gran Turismo/Forza Motorsport, elle ne peut plus compter que sur Mario Kart et Need For Speed pour garder la confiance de quelques acheteurs. Standards & Players ne prévoit cependant pas de défaut à terme : la note D (pour Downlodable) traduit bien l’avenir a priori tracé pour la course arcade, à savoir le marché dématérialisé, où certaines tentatives expérimentées en amont de la décote (Hydro Thunder Hurricane, Skydrift, certaines adaptations de licences telles Wipeout ou Daytona USA…) semblent apprécier ce terrain bien moins exigeant en coûts de développement, où Motorstorm a d’ailleurs prévu de se réfugier. C’est pourquoi l’agence accompagne sa dégradation d’une prévision de perspective stable, soulignant toutefois que nous assistons certainement à la fin d’une époque.

Il y a 10 Messages de forum pour "14- La course arcade perd son triple A"
  • Nano Le 14 décembre 2011 à 09:27

    Motorstorm Apocalypse... ce grand incompris :(

  • Jukhurpa Le 14 décembre 2011 à 14:51

    Monde de merde :’(
    Et il faut pas compter sur un NFS the Run pour relever le niveau...

  • PapyBrossard Le 14 décembre 2011 à 15:19

    Motorstorm Apocalypse ne s’est pas vendu donc la course arcade est foutu ?
    Je vote contre, ou je demande plus d’argumentations... ou une définition claire de ce qui est appelé ici : Course Arcade.

  • Simon Génessier Le 14 décembre 2011 à 16:39

    La course arcade n’est pas foutue, elle n’est simplement pas parvenue à s’imposer comme génératrice de licences très vendeuses sur cette génération de machines, comme l’ont fait le FPS ou le RPG occidental, et ce même quand il fait dans la superproduction. Motorstorm Apocalypse symbolise très bien cela cette année (tout comme Split Second en 2010, mais c’était une nouvelle franchise, théoriquement plus délicate à vendre).

  • Alexis Bross Le 14 décembre 2011 à 17:30

    La forme stylistique du texte est sympa !
    C’est vrai que l’arcade se "réfugie" dans le téléchargeable, mais je ne sais pas si c’est mauvais pour le genre. Après tout, beaucoup d’entre eux, centrés autour de la pratique assidue ne proposent pas un contenu énorme. Autant profiter des nouveaux vecteurs de diffusion, d’autant que ça me semble à propos. C’est ce que je me suis dit quand j’ai joué à Sega Rally Revo, lui aussi victime d’un naufrage commercial... avant une réapparition quelques années plus tard dans une nouvelle version... en téléchargement.

  • André Balso Le 14 décembre 2011 à 23:38

    J’ai adoré Modnation Racers sur PS3, mais j’ai bien l’impression d’être un peu seul... Alors après, est-ce qu’un "Mario Kart-like" est un jeu de course arcade ou un genre à part entière ? Toujours est-il que depuis Crash Team Racing, le jeu de course de Nintendo n’avait aucune concurrence sérieuse sur son créneau (peut-être Blur, malgré son habillage plus "adulte" ?). Quoi qu’il en soit, je me mettrai à Motorstorm Apocalypse avec plaisir dès que j’aurai le temps !

  • BlackLabel Le 17 décembre 2011 à 13:15

    L’échec de Motorstorm Apo s’explique je pense par le fait que la licence a trahi la formule originale. Sur cette gen de jeux assistés, Motorstorm c’était du gameplay très solide et très gratifiant. Apo lui a voulu jouer au blockbuster débile et facile, et sa base de fans l’a lâché, sans convaincre les autres.

  • Harold Jouannet Le 17 décembre 2011 à 14:33

    A contrario pour moi, avec mon retard de jeux, j’ai mangé de la course arcade et pris mon pied comme jamais : entre un Burnout Paradise efficace, un Driver San Francisco bien plus plaisant et drôle qu’escompté, un Motorstorm viscéral ou un Split/Second explosif, ce fut une grande année pour un genre que je dédaigne d’habitude volontiers.

  • Simon Génessier Le 23 décembre 2011 à 23:03

    A ceci près que Burnout Paradise est sorti en 2008 et Split Second en 2010 (il a au passage en partie entraîné la mort de Black Rock Studios qui préparait une suite). Driver SF fut clairement le jeu de course arcade de l’année, mais ses ventes ne sont pas délirantes.

  • Simon Génessier Le 23 décembre 2011 à 23:07

    @BlackLabel : ça me paraît une explication intéressante à laquelle je rajouterai un point supplémentaire : la physique, simplifiée alors qu’elle était une importante composante de la solidité de gameplay que tu soulignes.

Laisser un commentaire :

Qui êtes-vous ? (optionnel)
Ajoutez votre commentaire ici

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

© Merlanfrit.net | À propos | web design : Abel Poucet